Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 11:54

Long soupir, le silence, entre nos corps sertis,

Bruisse caressant. Estampes libertines,

Exultant les plaisirs des amants avertis,

Nos ombres sur les murs s’apprivoisent mutines…

 

Froissements de lin blanc, effleures et baisers,

Exacerbent nos sens. Des ondes sensuelles,

Au toucher de nos doigts, sur nos corps embrasés,

Hantées de souffles courts, flânent consensuelles…

 

Lent roulis, Va-et-vient sur les sables ambrés,

 Des embruns de marée emperlent la flanelle

De nos peaux. Le désir, farouche, reins cambrés,

  Nous emporte enlacés à la vague charnelle…

 

Tout au bout du naufrage, assis entre deux draps, 

Le cœur désaltéré, chevalier sans armure,

Gémissant mon bonheur dans l’ancre de tes bras ;

Sur les chemins dormants mon souffle est un murmure…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les chemin de l'amour...
commenter cet article

commentaires