Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 12:41

Le long des chemins creux où l’abeille butine

Des rayons de soleil, sous un ciel épuré,

Avec la coccinelle, homme régénéré,

À pas légers, joyeux, j’ai le cœur qui chemine…

 

Le long des chemins creux où fleurit l’aubépine,

La menthe et le lilas, sous l’ombrage des pins,

Exhalent des parfums subtils de poivres fins,

Sur l’aile d’un papillon, j’ai le cœur qui badine…

 

Le long des chemins creux où la brise mutine,

De mille pieds de nez, taquine l’olivier,

La vigne et l’amandier grimpent en espalier,

Sur un vieux clavecin, j’ai le cœur qui lambine…

 

Le long des chemins creux où le moineau lutine,

Rosiers et grenadiers, comme des orpailleurs, 

De sylves en bosquets essaiment leurs couleurs,

Les yeux enluminés, j’ai le cœur qui rapine…

 

Le long des chemins creux où l’herbe batifole,

Capiteux, envoûtants, des arômes de thym,

Aux pieds des grands cyprès, flottent dès le matin,  

Énamouré, grisé, j’ai le cœur qui s’affole…

 

Le long des chemins creux où merle en son faîtage

Louange la futaie, essaims de calicots

Et papiers chiffonnés, de beaux coquelicots

Dansent. Rouge carmin, j’ai le cœur qui voyage…

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires