Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 10:39

Dans l’âtre refroidi plus même une étincelle.
Je n’irai plus, au jardin, rêver sous la tonnelle,
Sous un arbre se fane un plant de vétiver ;
En avril, j’ai remis mon vieux manteau d’hiver…

Sous un soleil voilé, les jours heureux s’effacent.
Sans même s’arrêter, les hirondelles passent.
Résonance d’antan que je n’ai pas choisi ;
Émerge de la terre, une odeur de moisi…

Dans la pâle clarté d’une lampe infidèle,
Recouverte de givre, expire l’asphodèle.
Sur la laisse de mer, comme de vieux galets,
L’amour s’est échoué parmi les bois flottés…

Le vers est dans le fruit, coquille de noix vide,
La vie, en catharsis, déambule frigide.
Enroulé sur lui-même, inerte et fatigué,
Le temps est un ressort au milieu du gué…

Sur la plage déserte où mon cœur se larmoie
S’alune une étoile aux grands yeux de soie.
Cheveux livrés aux vents du haut de ton château,
Que tu es belle au loin, simple reflet sur l’eau…

Partager cet article

Repost0

commentaires