Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 11:23

Philippe Lemoine shared Mille-Poètes en Méditerranée's post.

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 10:19

Ombre bleutée…

Au sablier des heures,
Sur l’écran de mes nuits blanches,
Comme une sonate au piano,
Sur le clavier du temps,
La nuit glisse tranquille.
Intime, soupir
À fleur d’âme,
Le rêve déambule…
Ombre bleutée, gracile,
Nimbée d’aubépines,
Les ailes déployées,
Sur un quartier de Lune,
La femme libellule,
Sur une balancelle, ondule…
Pour ne pas l’effrayer,
Aucune nuée d’opale ne bouge,
Pas un souffle de vent
N’effleure les feuillages,
Seul l’écho de mon cœur palpite
À pas feutrés…

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 12:52
Philippe Lemoine shared La solution est en vous's...

Philippe Lemoine shared La solution est en vous's photo.

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 12:34

Si loin du chaos…

Sur la rose des vents, j’ai dispersé mes larmes
Et dans un sac rangé mon armure et mes armes.
Épandu dans l’ailleurs, loin, si loin du chaos,
Tout est calme, apaisé. Seuls de tendres échos
Me chuchotent des mots aimables à l’oreille.
Une sirène brune, à nulle autre pareille,
Apparaît, disparaît, m’enjôle à pas feutrés,
Me dévoile, un à un, son âme et ses secrets.
Comme des lunes d’eau, la douceur d’un sourire
Se pose sur le sable et la mer se retire…
Des cristaux de tendresse emperlent ses grands yeux,
Ému par tant de grâce enluminant les cieux,
Rêveur, je vais, je viens, dérive sur la toile
Blanche ou mon cœur palpite entiché d’une étoile…

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 11:38
Philippe Lemoine shared Mille-Poètes en...

Philippe Lemoine shared Mille-Poètes en Méditerranée's photo.

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 11:34
Philippe Lemoine shared Elisabeth Castoriano "La...

Philippe Lemoine shared Elisabeth Castoriano "La Galerie poétique"'s photo.

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 08:54

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 00:52

Dites-lui, chaque jour…

N’enfermez pas l’amour dans un sombre bazar,
Dans l’ennuyeux fracas de la vie ordinaire.
Non ! Ne le laissez pas s’éteindre, solitaire,
Sous les cendres du temps simplement par hasard…

Écoutez-le chanter dans le creux de vos mains,
Acceptez l’arc-en-ciel, les couleurs de son âme,
Qu’importe son humeur, n’en faites pas un drame,
Prenez-le comme il est, sans peur des lendemains…

Allez moudre le grain qu’il attend chaque jour
Sans lequel, doucement, il perdra la parole.
Ce n’est pas une offrande et ni même une obole,
Simplement une étoile au sommet d’une tour…

Au rythme de son cœur, d’un pas respectueux,
En humble serviteur, aux sources des tendresses,
Emmenez-le danser la valse des caresses,
Avec lui tournoyez sous un dais somptueux…

Donnez-lui des étés de braises et des nuits
Sans sommeil, de l’eau fraîche… Allez boire à ses lèvres
La lumière limpide où s’abreuvent les rêves ;
À ses pieds, déposez des bouquets épanouis…

Dans ses bras lâchez prise, éveillez du désir
Et le corps et la flamme. Entendez comme il vibre !
Au bien-être des sens, montrez-lui qu’il est libre,
Avec lui partagez l’essence du plaisir ! ...

Préservez ce joyau des soucis, des tracas,
Du quotidien banal, de la fureur des armes,
De l’hiver et du froid, du sang et puis des larmes ;
Dites-lui, chaque jour, des mots doux, délicats…

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 11:24

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 23:46

Coup de colère : Je sais le monde rude et la misère terrible même dans notre beau pays France mais je suis las, parfois, de tous ces marginaux vivants d'expédients, d'aides et de travaux dissimulés, las de les entendre cracher dans la soupe dont ils profitent tandis que tous ceux qui triment ou ont trimé toute leur vie les alimentent. Eux, qui font la grasse matinée à leur guise, je suis las de les entendre croire qu'ils refont le monde. Je suis las de les entendre délirer, critiquer, envier... EUX, qui ne savent pas vraiment ce que le verbe travailler signifie !...

Partager cet article

Published by Philippe Lemoine
commenter cet article